Pronostics — Ses inspirations

Pronostics de Jérôme Vialleton - Inspirations

« D’où vous sortez vos idées ? » C’est la question que les auteurs entendent le plus souvent lorsqu’ils parlent de leurs œuvres.

La réponse est souvent vague, ponctuée de « Heuuuu, ben tu vois en fait, heuuuuu », parce qu’une idée d’histoire ne vient jamais seule. L’idée d’une histoire (quand elle vaut la peine d’être écrite) est toujours la résultante de plusieurs idées qui se télescopent.

Tu as une moto ? Tu as des skis ? Tu inventes la motoneige.

Tu as de la pâte ? Tu as du sucre ? Tu fais une crêpe au sucre.

À ce titre, « Pronostics » ne fait pas figure d’exception. À ceci près qu’il s’agit de deux références de la pop culture… comme souvent en ce qui me concerne 😊

***

Les contes de la crypte - source d'inspiration pour Pronostics de Jérôme Vialleton

Les contes de la crypte

C’était un rendez-vous que je ne ratais sous aucun prétexte quand j’étais gamin.

Le samedi soir, seul devant mon téléviseur, je regardais la trilogie du samedi sur M6, et j’attendais avec impatience le programme qui suivait à 23h00 : les contes de la crypte.

Pour les moins de 20 ans qui ne peuvent pas connaître, il s’agissait d’une série composée d’histoires indépendantes les unes des autres. Toutes les histoires contenaient les mêmes éléments :

1 — de l’horreur avec des zombies, vampires, tueurs fous, etc.,

2 — une morale bien appuyée, le plus souvent au détriment du personnage principal (l’avare meurt à cause de l’argent, le menteur perd tout à cause d’un mensonge, etc.),

3 — une fin avec un retournement de situation que personne ne voyait venir (en tout cas à l’époque),

Si Pronostics n’est pas une histoire d’horreur, je voulais tout de même m’appuyer sur le dernier élément pour mon histoire, mais en étant plus subtil que les contes de la crypte.

En effet, les temps ont changé depuis mon enfance, et les retournements des contes ne surprendraient plus personne aujourd’hui. Nous regardons trop de films et de séries pour cela. Il fallait donc aller plus loin que l’évidence, mais je voulais que le lecteur lève au moins un sourcil de surprise en terminant sa lecture.

Mais chut… il ne faut pas trop en dire non plus 😉

***

Dead Zone - inspiration pour Pronostics de Jérôme VialletonDead Zone

Si vous connaissez un peu mon travail, vous devez connaître mon admiration pour l’auteur Stephen King. Un écrivain aussi prolifique que génial qui a su donner à l’épouvante et au fantastique ses lettres de noblesse.

Dead Zone n’est peut-être pas son livre le plus connu, mais c’est un de mes préférés.

« John Smith, comme son nom l’indique, est un type banal. Jusqu’à ce qu’un accident de voiture le plonge dans un coma profond. Quand il revient enfin à lui, il est en apparence le même. Mais il a ramené quelque chose de la zone morte où il gisait pendant tant de mois ; un don de prémonition qui le mettra vite devant un terrible dilemme.

Pour préserver le monde d’un mal inéluctable, devra-t-il tuer l’homme en passe de devenir le prochain président des États-Unis ? »

Cet excellent livre a également fait l’objet d’une excellente adaptation au cinéma par David Cronenberg (et d’une série télévisée beaucoup moins excellente), mais ce qui me fascine dans cette histoire c’est le conflit qui déchire le personnage principal.

Dans Dead Zone, John Smith va longtemps s’interroger sur la responsabilité qu’il porte en tant que sachant. Il sait que le prochain président des États-Unis est un fanatique. Doit-il intervenir ? Doit-il tuer cet homme pour l’empêcher de commettre le pire ou doit-il laisser l’avenir se dérouler de lui-même ?

Dans « Pronostics », ce n’est pas le héros qui peut voir l’avenir, c’est son frère inconscient, mais le même doute l’assaille sur l’usage qu’il doit faire de ce savoir. Ces visions lui permettent de gagner beaucoup d’argent. Mais peut-il profiter de la condition de son frère comme il le fait ? A-t-il la responsabilité d’user de cette providence pour changer sa vie ?

***

« Les contes de la crypte » et « Dead Zone » ont sans aucun doute eu une influence sur l’idée de départ de « Pronostics ». Tout comme les auteurs d’aujourd’hui influenceront les auteurs de demain.

Il ne pouvait en sortir qu’une histoire dans laquelle la psychologie des personnages et le rebondissement final auraient immanquablement une place importante. Une histoire qui, je l’espère, saura vous convaincre.

Et vous? Qu’est-ce qui vous inspire? Dites-le moi dans les commentaires.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   
  •   
  •  
  • 2
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *