Entretien avec des personnages de roman: Charlie et Cie

Interview Charlie

Bonjour,

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de rencontrer les personnages de mon roman pour une interview exclusive. Je suis ravi que l’on m’offre cette opportunité. J’imagine que beaucoup d’auteurs aimeraient avoir cette chance. Alors bonjour et bienvenue à vous quatre. Je remercie en particulier Harry et Hygin, car je crois savoir que vous n’êtes normalement visible que par Charlie et Sheila. C’est donc un grand honneur que vous me faites.

Charlie et Harry : Bonjour

Sheila : salut

Hygin : Grmpf

Jérôme :… heu… oui, donc peut-être que vous pourriez vous présenter l’un après l’autre. Après tout, le livre vient juste de sortir et les lecteurs ne vous connaissent pas encore. Charlie, tu veux commencer ?

Charlie : (il sourit) D’accord. Je m’appelle Charlie Hardie, j’ai 8 ans et je suis en classe de CE2 à l’école Jules Verne. Je suis un élu, détenteur du Grand Pouvoir de l’Imagination et Harry est mon protecteur.

Jérôme : Ton protecteur ? Un peu comme un garde du corps ?

Harry : Oui et non. Je suis sur terre pour le protéger des dangers physiques, mais également pour le guider sur le chemin de l’imagination. Charlie, comme tous les élus, est destiné à devenir un grand créateur. Quelqu’un qui changera le monde grâce à sa créativité comme avant lui l’ont fait des gens comme Léonard De Vinci, Victor Hugo ou Mozart.

Jérôme : Je vois, tous ces génies ont également été des élus ?

Harry : Absolument. Charlie est l’un d’entre eux. Tout comme Sheila. J’ai également été un Créateur durant ma vie terrestre. J’ai ensuite décidé de devenir un protecteur et d’aider ceux qui s’engagent sur la voie de la création. Aujourd’hui, je suis donc un être imaginaire qui puise mon énergie vitale dans l’imagination de Charlie. C’est pourquoi, d’ordinaire, il est le seul à pouvoir me voir.

Jérôme : Je comprends. Vous êtes à la fois un garde du corps et un guide, un mentor pour Charlie.

Harry :…

Jérôme :… heu… ce n’est pas ça ?

Harry : Si. Pardon. C’est cela. J’ai hoché la tête. J’ai oublié que vous ne pouvez pas la voir.

Jérôme : Okay d’accord. Et vous Sheila ? Vous êtes une élue comme Charlie ?

Sheila : Oui, mais je suis élue depuis plus longtemps que lui. Alors je maîtrise mieux le Grand Pouvoir, c’est normal.

Charlie : Ça ne m’empêche pas de te battre en duel de Créateur.

Sheila : Ça, c’est parce que tu triches, tête de flan.

Charlie : C’est pas vrai.

Harry : Les enfants, calmez-vous !

Hygin : GRMPF !

Jérôme : Merci messieurs. Quant à vous, Hygin, j’en conclus que vous êtes le protecteur, l’ami imaginaire de Sheila. C’est cela ?

Hygin :…

Jérôme (à Sheila) : Il n’est pas très causant, on dirait. C’est le premier Minotaure que je rencontre. Ils sont tous comme cela ?

Sheila : Détrompez-vous. Cette peau de vache a toujours le mufle ouvert pour me faire la morale. Seulement, aujourd’hui, monsieur boude. Il n’était pas d’accord pour faire cette interview, ça n’est pas conforme au règlement. Pas vrai ?

Hygin : (souffle fort par les naseaux)

Jérôme : Okay. Alors, parlez-moi un peu de ce Grand Pouvoir. En quoi consiste-t-il exactement ?

Charlie : C’est de l’inspiration. En fait, nous avons tous accès au Grand Pouvoir par notre imagination.

Harry : C’est vrai. L’inspiration est une énorme source d’énergie répartie dans l’univers. Nous y avons tous accès, mais les élus ont une connexion privilégiée avec elle. Ils y puisent plus facilement et peuvent donc créer plus naturellement.

Jérôme : Ça m’a l’air assez facile tout cela. Mais alors, pourquoi les élus ont-ils besoin de protecteur ? À quoi servez-vous ?

Hygin : GRRRRRR !!!!

Jérôme :… sans vouloir l’offenser.

Harry : Parce que les hommes qui ont inventé la mitrailleuse automatique et la bombe nucléaire étaient aussi des élus. Notre mission ne consiste pas seulement à les protéger des dangers extérieurs, mais aussi des dangers de la nature humaine. Le Grand Pouvoir doit être au service de la création et non de la destruction.

Jérôme : Je vois. Et comment faites-vous cela ?

Harry : Avec beaucoup de pédagogie.

Higyn : Grmpf… et de patience.

Charlie : Et avec leur capacité !!!

Harry : Charlie ! Nous avions convenu de ne pas parler de cela !

Charlie : Oups

Jérôme : C’est quoi une capacité ?

Hygin : Et voilà ! Je l’avais dit que c’était une mauvaise idée !

Sheila : Détends-toi l’encorné. C’est pas la fin du monde.

Charlie : Tous les protecteurs ont une capacité spéciale qui peut affecter le monde réel.

Harry et Hygin : CHARLIE !

Charlie : Ben quoi ! C’est dit, non ? On peut aller au bout et répondre à la question.

Sheila : Vos capacités sont les seuls trucs cool que vous ayez. Si on ne peut pas en parler, vous allez juste passer pour des profs ringards.

Harry et Hygin : Grmpf !

Charlie : Désolé Jérôme. Ils ne voulaient pas qu’on en parle. Ils ont peur que des « méchants » nous attaquent pour contrôler leur capacité à travers nous.

Jérôme : Elles sont donc si géniales que cela ?

Charlie : Oh oui ! Harry peut sortir de son chapeau absolument tout ce que je veux. Je n’ai qu’à y penser et pouf, ça apparaît.

Sheila : Et Hygin est fort comme Hulk et plus savant que tous les livres du monde. Il sait absolument tout sur tout.

Harry : Bon allez. Ça suffit. Hygin avait raison, nous n’aurions pas dû accepter cet entretien.

Charlie et Sheila : Mais pourquoi ?

Hygin : Vous avez livré quasiment tous nos secrets. Il ne manque plus que vous parliez de Tanguy Hautin et de sa machine diabolique.

Jérôme : C’est qui Tanguy Hautin ?

(Silence gêné)

Charlie : C’est un ancien créateur qui veut nous voler notre…

Harry : DISPARITION !!!

(écran de fumée)

Jérôme : Bon… et bien me voilà seul. Je remercie nos invités, c’était très… court. Je suppose que pour en savoir plus, il faudra lire le livre.

J’espère que cet entretien vous a plu, vous pouvez retrouver Charlie, Harry, Sheila et Hygin dans le roman « Charlie et le magicien invisible » disponible dès maintenant au format eBook et broché.

N’oubliez pas de laisser un commentaire en bas de page pour me dire si le concept de l’interview de personnage de roman vous plaît et si vous voudriez que je développe cette idée.

Ciao.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *