HOMMAGE AU ROMANCERO: STEPHEN KING

Une fois n’est pas coutume, cet article est une infidélité aux auteurs auto-édités. Ils me le pardonneront, j’espère, si je leur dis que l’auteur en question est celui qui m’a accompagné tout au long de ma vie de lecteur et qui m’a inspiré l’envie d’écrire et de devenir auto-édité moi-même.

Monsieur Stephen King, puisque c’est de lui que je parle, est souvent cité du bout des dents par les élites littéraires, adeptes monomaniaques de la littérature blanche qui vomissent leur mépris dès qu’on parle de succès commerciaux et d’adaptations cinématographiques. Cette honteuse dépréciation snob a eu pour effet de rendre le « king » de l’épouvante lui-même honteux de son propre genre littéraire jusqu’à ses quarante ans.

Continue reading “HOMMAGE AU ROMANCERO: STEPHEN KING”

Chronique: Si la pluie te noie

Si la pluie te noie

J’ai découvert “Si la pluie te noie” par hasard, comme souvent on découvre un auteur qu’on ne connaissait pas. Cette fois, il a suffit d’une couverture voyante et d’un titre intriguant pour que je clique sur “emprunter”… et, comme cela m’arrive une fois sur dix, je n’ai pas cliqué sur “Supprimer” avant d’avoir tourné la dernière page donc… chronique. Continue reading “Chronique: Si la pluie te noie”

Souvenirs, souvenirs

souvenirs, souvenirs

Vous trouverez ici une nouvelle que j’ai écrite sur la base d’un thème de concours. J’aime beaucoup inventer une histoire en partant d’un thème. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cela aide plus que cela contraint. Le thème canalise l’imagination, concentre les idées sur un point et aide à moins se disperser (c’est également le cas en théâtre d’improvisation).

Les concours de nouvelle sont une bonne source de thèmes et d’inspiration et ils posent généralement un cadre en matière de longueur (Limité à 10 000 caractères dans le cas présent, je suis arrivé à grand peine à 9 994 🙂 ). C’est parfois frustrant, mais cela oblige à aller à l’essentiel.

Il m’arrive d’envoyer le fruit de mon travail au jury du concours, mais ce n’est pas systématique. Je préfère parfois les garder pour moi ou alors je ne suis pas assez satisfait de mon texte pour l’envoyer. En ce qui concerne celle-ci, je ne me suis pas encore décidé. Peut-être me donnerez-vous votre avis dans les commentaires ? 😉

Bonne lecture.


Continue reading “Souvenirs, souvenirs”