Cap vers un Nouveau Monde

Après l’écriture, la publication et la promotion de « Charlie et le magicien invisible », j’étais un peu perdu, désœuvré… et je me suis posé la question à 1000 € : « Et maintenant, qu’est-ce que je fais ? ».

J’avais beau tourner les différentes options dans tous les sens, je voyais trois réponses possibles :

  1. Je considère que mon rêve de devenir auteur est accompli grâce à ce roman. Je le classe dans les « choses faites » et je passe à autre chose ; « Charlie » devenant ainsi mon premier et dernier livre,
  2. Je continue d’écrire et j’enchaîne tout de suite avec un nouveau volet des aventures de Charlie (sachant que l’histoire est déjà toute prête dans ma tête). Le risque est de m’enfermer dans un genre, voire dans une série de livres dont j’aurai du mal à sortir.
  3. Je continue d’écrire, mais dans un registre complètement différent. Quelque chose de plus sombre que « Charlie », mais également plus ambigu et plus fouillé, mais je risque ainsi de décevoir ceux qui ont lu et aimé « Charlie » et qui attendent le 2e tome.

via GIPHY


Quand tu ne sais pas, demande

J’ai vite écarté la première solution. Simplement parce que j’ai pris du plaisir à écrire ce livre, à le publier et à partager cette expérience avec vous (j’ai autant de plaisir à écrire ces articles que des fictions). Il me restait donc les choix deux et trois. Entre les deux, mon cœur balançait. J’ai donc fait ce qu’il faut toujours faire quand on hésite entre deux voies artistiques ou commerciales : je vous ai demandé ce que vous préfériez. Après avoir lancé un petit sondage sur Facebook et Twitter, il est apparu qu’environ 90 % des votants ont eu envie de me voir écrire un livre pour adulte. Quand un résultat est aussi tranché, il est difficile de l’ignorer… alors, OK… va pour la réponse 3… mais Charlie boude dans sa chambre. 😉

Après quelques semaines de travail sur ce nouveau projet, je peux dire sans l’ombre d’un doute que ce choix était sans conteste le meilleur des trois. J’en profite donc pour vous remercier de m’avoir incité à le faire.

Le sujet du prochain livre

Depuis trois semaines, je m’attelle désormais à réaliser ce que je n’avais encore jamais fait : créer un monde totalement nouveau. L’univers de « Charlie » est magique, mais également contemporain et très proche de nous. Je n’ai pas eu beaucoup d’effort à fournir pour créer l’environnement dans lequel les personnages évoluent. J’ai beau ne pas être parisien, la vie dans la capitale n’est pas difficile à imaginer. C’est un roman qui traite d’événements exceptionnels dans un monde « normal ». L’histoire et ses personnages sont au centre du livre, pas le monde dans lequel ils vivent. C’est un travail que j’ai adoré faire et sur lequel je reviendrai. C’est certain. Mais je voudrais essayer une autre direction, aller plus loin dans la construction, l’architecture de l’univers.

Ce roman traitera de la mort… ou plutôt de la valeur d’une vie et de son destin après le trépas. Vous êtes-vous demandé à quoi pouvait ressembler le monde après le grand saut ? Par quelles règles est-il régi ? Quelles réponses y trouverons-nous ? … et surtout, que se passerait-il si un être bien vivant arrivait à traverser la frontière de l’au-delà et se retrouvait projeté dans le royaume des morts ?

via GIPHY

Ce livre ne sera pas un roman de fantasy ou de science-fiction, mais tiendra plus du cauchemar mystique. Pas de sorcier au chapeau pointu, pas de dragon volant ou de squelette qui émerge du terreau boueux d’un tombeau. Nope. En revanche, ce sera un monde dans lequel les concepts de mort et de vie prennent un tout nouveau sens, des « survivants » du passage qui ont reconstruit un semblant de civilisation de l’autre côté, et de nouvelles questions qui méritent une réponse.

Le World Building

Avant d’écrire ce roman, je vais passer beaucoup de temps à créer ce Nouveau Monde. À le construire, brique par brique, facette par facette afin de livrer un décor et un environnement qui disposera de règles et d’une ambiance bien établie. Ce monde sera construit avant l’intrigue et les fiches personnages de façon que les protagonistes et (j’espère) le lecteur soient complètement immergés dedans. C’est donc l’environnement qui imposera ses contraintes aux personnages et à l’intrigue, et non l’inverse.

Cette facette du travail d’auteur porte un nom : le Word-building (littéralement « construction de monde »). Une discipline dans laquelle je vais me jeter à corps perdu pendant les prochaines semaines 😊

Comme d’habitude, je tiens à partager ce travail avec vous. D’abord pour faire gagner un temps considérable à ceux qui voudraient se lancer dans un tel travail d’architecture et également pour avoir votre ressenti sur le résultat de ce travail de construction. Pour satisfaire ces deux besoins distincts, je vais le partager de deux façons :

  • en vous montrant l’envers du décor sur www.ecrire-et-etre-lu.com à savoir : comment s’y prendre pour créer un univers (tout genre confondu), par quelles étapes passer, quels éléments sont importants, et vous donner une méthode pour le faire vous-même,
  • en partageant le résultat de mon travail sur www.jerome-vialleton.com et vous montrer un aperçu du monde de ce prochain livre. Pas de spoil sur l’histoire en elle-même, mais des infos sur l’univers que vous y découvrirez et les êtres qui le peuplent.

À travers les semaines qui viennent, je produirai donc des articles qui traiteront du World-building en général, de la construction des lois naturelles d’un Nouveau Monde, de sa géographie, de son bestiaire et de sa culture, etc., et des précisions sur les éléments de celui que je construis avec des illustrations (faites maison) du prochain livre et des outils pour vous aider à faire votre propre World building.

Je me lance dans une nouvelle aventure littéraire d’un autre genre. Vous m’accompagnez ?

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *